DOSSIER THÉMATIQUELA RÉVOLUTION TRANSMEDIA

A l'instar de The Lost Experience qui alimenta avec passion la fan culture Broadcast pendant 6 saisons, l'ARG Why So Serious? caractérise la puissance de la production Transmedia qui dissémine un récit cohérent sur une multiplicité de supports et exploite le pouvoir liant du Web social. Ce type de storytelling, que Frank Rose qualifie de «deep narrative», utilise la multilinéarité du Web et sa capacité de contamination rapide pour générer un nouveau type d'audience hautement participative. Le "récit" n'est plus l'énoncé d'un auteur, mais d'une communauté captivée par une intrigue à l'échelle du monde réel.

L'intelligence collective des communautés Web alimente parfois très directement le Storytelling Transmedia en y intégrant des agencements narratifs influencés par les utilisateurs. Dans certains cas, l'intégration de la créativité des participants est même un élément-clef de la scénarisation Transmedia.

Ainsi, dans le film interactif The Last Call diffusé en salles par la chaîne 13th Street, le destin des personnages est livré aux spectateurs qui interviennent en temps réel sur l'histoire via leurs mobiles. A l'inverse, Frank Rose remarque que la série TV «LOST» a été délibérément narrée de manière cryptique afin d'inciter ses spectateurs à se tourner vers le Web où ils se trouvaient alors captés par l'intrigue interactive du Jeu de Réalité Alternative The Lost Experience.
Dans de tels cas, l'Internet social n'ouvre pas seulement de nouvelles perspectives au Marketing, il fait de l'art du récit une hallucination consensuelle où l'illusion de l'interactivité avec la fiction déborde les écrans pour conquérir le réel.

Les industries du Divertissement et les grandes marques ont saisi la puissance de synergie du modèle Transmedia, investissant dans des campagnes spectaculaires qui inspirent de nouveaux mécanismes d'engagement des publics en même temps que de nouvelles écritures créatives.

Branded Entertainment

En moins d'une décennie, la «Production Transmedia» a émergé de la convergence des médias pour entrer officiellement au sein de la Producers Guild of America, livrant au monde des professionnels de l'Industrie un panel de nouveaux métiers : Transmedia architect, Web architect, experience designer, lead author, Transmedia artist, Transmedia storyteller, Transmedia strategist, etc.

Dans ce contexte d'émergence encore jeune, les cibles de la Production Transmedia sont cependant déjà multiples. Elles peuvent engager plusieurs objectifs au bénéfice d'une marque, d'une superproduction ou d'une action de communication sociale : animer les communautés web, augmenter l'activité d'une audience durant un plateau TV direct, créer un engagement fort des publics dans l'intervalle d'événements programmés, fidéliser les fans par la fertilisation de la Fan Culture, développer des services centrés sur l'utilisateur, stimuler la création de contenus créés par des communautés de participants, susciter l'engagement des publics dans le monde réel, etc.

>> Poursuivre Page 3